LE CLUB DES ANCIENS MINISTRES AFRICAINS

L'expérience au service du continent

Pour quelles raisons ?

 

Tout développement requiert un tronc commun universel et une racine spécifique appartenant à chaque pays. Le tronc commun s’articule sur les exigences de bonne conception de modèle de développement, de rigueur dans la mesure de ce qui est conçu et de pérennité des moyens investis par l’auto-croissance.

 

L’Afrique ne doit pas faire exception à cette part d’universel. Cependant, dès après leur indépendance les pays africains ont été dessaisis des initiatives endogènes de conception, de mise en œuvre et de croissance. Les institutions de Bretton Woods ont joué un rôle important dans cette « extroversion ». Les schémas de conditionnalités et autres ajustements structurels ont rejeté toute propension de soutien aux secteurs sociaux.

 

L’Afrique a subi des schémas imposés par l’extérieur pour se développer. Ces schémas ne sont globalement pas adaptés aux cultures locales et à la manière de penser des africains ; l’Afrique n’est pas un copier/coller d’ailleurs. Il est temps que les africains se prennent en charge et imposent leurs propres volontés en combinant les fondamentaux universalistes du développement à leurs spécificités culturelles sociales et sociétales.

 

Le Club Croissance PEACE des Anciens Ministres Africains

 

Composition du bureau :

.Des anciens 1er ministres et ministres africains

.Des africains ayant eu un rôle déterminant dans les organisations internationales

.L’initiateur du projet

 

Tous les membres africains sont des personnalités ayant dirigé, innové, et ayant servi dans l’opérationnel et proche des besoins et attentes des populations.

 

  • Président : Lansana KOUYATE, ancien sous-secrétaire général de la l’ONU, ancien secrétaire exécutif de la CEDEAO, ancien Premier Ministre de la Guinée et Président du club Croissance PEACE des Anciens Ministres africains, Commandeur de la Légion d’honneur. 

 

  • Vice-Président : Moussa MARA, ancien 1er Ministre du Mali, Commandeur de l'ordre National. 

 

  • Vice-Présidente : Maîga Sina DAMBA, Ancienne Ministre de la Promotion de la Femme, de l'Enfant et de la Famille, Présidente-Fondatrice de l'ONG AFAD, Vice-Présidente du REFAMP, Vice-Présidente de l'ADECNA, Vice-Présidente de l'APS, Présidente d'Honneur du Réseau des Femmes pour les Droits Environnementaux au Mali. 

 

  • Vice-Président : Sahi Alphonse VOHO, ancien Ministre de la Culture de Côte d’ivoire, Conseiller Technique du Ministre des Affaires Etrangères chargé de l’Institut Diplomatique et de la coordination des publications.

 

  • Vice-Président : Séraphin MOUNDOUNGA, ancien Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche scientifique, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture puis Vice-Premier Ministre en charge de la Justice, Garde des Sceaux.

 

  • Secrétaire Général : Ludovic EMANUELY, Président de Croissance PEACE, initiateur du club.

 

Nos membres sont animés des valeurs suivantes :

 

- Volonté d’apporter une contribution au développement de l’Afrique en la réorganisant dans la paix, l’équité et le respect des cultures locales. - Volonté de développer, d’industrialiser et d’amplifier les progrès en cours en Afrique dans l’économie du numérique.

- Agir pour privilégier l’emploi local et favoriser le management africain.

- Entendre et écouter les partenaires amis de l’Afrique. Promouvoir une politique africaine dans le monde.

- Lutter contre les prédateurs de l’Afrique et toute action qui va à l’encontre des intérêts des populations et des cultures Poursuivre inlassablement l’intérêt général pour l’Afrique

 

Dans quels buts ?

 

- Etre l’interlocuteur des hommes et femmes politiques / entreprises non africaines qui veulent traiter avec l’Afrique afin de leur permettre d’éviter des erreurs d’interprétations, de jugements, d’actions, de communications.

- Accompagner les négociations difficiles, faire de la médiation, faire de la facilitation en Afrique

- Créer et accompagner les stratégies adaptées pour une industrialisation, point de départ de tout développement véritable

- Sélectionner pour l’Afrique les partenaires ou fournisseurs les mieux adaptés

- Accompagner les Etats et entreprises africaines dans leurs efforts de mobilisation des financements de projets structurants

- Avancer dans la direction d’une Afrique africaine, responsable, fière et respectée.

Contact : cdama@croissancepeace.org